googleff67d47ac9ca539a.html

Poèmes d'OLIVIA

AU BOUT DU CHEMIN CREUX

 

Au bout du chemin creux qui roule ses cailloux

Entre ronces, fougères et racines à nu,

L’enfant vit un espace

Avec un ciel

Et de grands arbres,

Un monticule ras et une haute pierre

Flanquée d’un houx bien vert, agressif et luisant.

Lui revinrent les mots de la vieille Mandine :

Guerre, bataille, canons et baïonnette,

Soldats bleu horizon

Et valeureux clairon.

Un rapace là-haut tournoyait lentement

L’enfant cueillit trois fleurs,

Pissenlits et violettes,

Et les mit en bouquet

Sur l’anonyme tombe

Rapidement.

Un souffle murmurait dans les grands châtaigniers.

Lui revenaient les mots de la vieille Mandine…

Sur le talus rampait l’étrange crapaudine

 

OLIVIA


Dans l'eau paisible de l'étang

voyagent des nuages,

troupeaux légers

 venus d'ailleurs.

 

Ils glissent lentement,

flânent le long des rives,
puis s'éparpillent

parmi les nénuphars ...

 

Chuchotements dans les roseaux.

Dialogues enchantés

de l'azur et de l'eau.

 

OLIVIA

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.