googleff67d47ac9ca539a.html

Poèmes de Jacqueline GAGNERIE

Poème du RETOUR

RETOUR

Je vais sur les chemins des vivantes saisons

Fuyant les hébétudes et les mélancolies.

J’avance chaque jour vers le bel horizon

Où s’offriront pour nous les plaisirs accomplis.

L’ombre est ténue ami, et le voile léger

Qui te cache l’aurore d’un bonheur oublié.

Ensemble franchissons les abîmes fantômes

Libérons nous d’un monde gouverné par l’atome.

Au fond de nos mémoires, il est une maison

Que nous cherchons sans cesse et vers qui nous allons

En dépit des blessures et des chagrins nombreux.

Certains l’appellent « Moi », certains l’appellent « Dieu ».

Jacqueline Gagnerie

 

Image16

 

Poèmes 2017

*******************
 
"JE VEUX LA VIE"
Poème de Jacqueline GAGNERIE
 
 
***********************
 
 
Je veux la vie
Celle qui pétille dans l'écume du champagne
Qui brille et bouge dans les robes des femmes
Qui se devine dans les yeux d'un amant.
 
 
 
Je veux la vie
La force du bouillonnement des vagues
L'idéal et le rêve des âmes
La rosée douce sur la joue d'un enfant.
 
 
 
Je veux la vie
Qui est en moi, multipliée cent fois
La plus pure, l'essence de mes joies
Pour aimer toujours mieux mes amis.
 
 
 
Je veux la vie
Sagesse et folie mêlées
Vers un futur éblouissant
Une histoire d'étoiles et de fées
De chevaliers, de conquérants.
 
****************************
 
 
 
 
Un  AUTRE  poème de Jacqueline Gagnerie
 
***********************************

 

"JE ME FERAI LA BELLE"

 

 

Je me ferai la belle

Un jour de rêve trop grand

Un jour de fuite ou d'appel

Je prendrai la grande route d'argent.

Je suivrai sa lumière

Ses envies d'océan

D'algues échouées, monceaux luisants,

De dunes blondes écrêtées par les vents.

Avec ma dame Loire, je rejoindrai la mer.

Saoulées d'odeurs salines,

Riant comme  des gamines,

Nous chercherons dans l'énorme mémoire

Les îles englouties de la lointaine histoire.

Nous les devinerons

Dans le murmure des algues,

Les soupirs multiples des vagues

Qui déferlent en fuyant  l'horizon.

Nous les écouterons

Dans l'impossible oubli de l'océan,

Au coeur de ses fracassements,

De ses éparpillements mouillés

Quand il  bouillonne, s'étale et mousse.

Elles nous reviendront

Les îles du passé

Et l'Atlantide douce.

Surgissant des abysses, elles viendront combler

Nos vieux brouillards d'incertitude et nos regrets.


******************

Jacqueline Gagnerie


En savoir plus sur http://plumeangevine-poesie.e-monsite.com/blog/poeme-de-jacqueline-gagnerie.html#Ud8JYlKrjHghZB2c.99